Page 1 sur 2

groupement et température

MessagePosté: 18 Aoû 2020 20:17
par cjclement
A plusieurs reprises avec des balles de marques différentes (Lapua 105grs ou Sierra107grs) je constate que mon groupement à 400m se resserre nettement lorsque le canon devient très chaud, après une série de 30 tirs au coup par coup en +/- 30 minutes par exemple. Le canon est un 29" de 28mm de diamètre en calibre 6BR, t° extérieure 30°.

La dilatation devrait, théoriquement, élargir le diamètre intérieur du canon et donc diminuer la précision, non ?

Quelle explication les spécialistes peuvent me donner pour expliquer cela ?

Merci pour le retour :D :D

Re: groupement et température

MessagePosté: 19 Aoû 2020 10:26
par grandveneur
J'ai constaté de même avec un certain nombre de mes armes , et ceci également avec des armes de chasse et indépendamment du calibre et de la distance de tir , ce qui n'est pas idéal vu qu'une arme de chasse sert plutôt à froid.

Je n'ai pas d'explication concrète au phénomène , mais il se pourrait qu'après un certain nombre de tirs le canon est chauffé de manière homogène ce qui réduit les contraintes dans le métal , qui sûrement existent au départ avec des sections plus chaudes que d'autres et qui influencent négativement la précision du tir.

Re: groupement et température

MessagePosté: 19 Aoû 2020 13:47
par JACQUEMET
Attention aux problèmes liés au mirage provenant du canon chaud.

Re: groupement et température

MessagePosté: 19 Aoû 2020 15:00
par grandveneur
Le mirage est un problème connu , mais les parades sont simples. Dans le cas précis le phénomène du canon chaud qui tire mieux en est un autre , ou peut-être pas dans le cas d'un tireur.

La chose est très nette avec ma carabine de tir calibre 338 Lapua Magnum qui a également un canon long et lourd de 29".

Re: groupement et température

MessagePosté: 19 Aoû 2020 20:23
par tireur fou 25
j'ai idée que le canon ne vibre pas de la même manière froid que chaud.

Re: groupement et température

MessagePosté: 19 Aoû 2020 22:28
par fifi25
juste une question : un canon c'est un tube si le métal se dilate c'est dans toutes les directions donc logiquement il n'y a pas plus de raison que le diamètre INTERNE augmente que l'inverse...si ?

j'ai en mémoire une arme en 308 avec laquelle j'ai plus de mal à extraire quand c'est chaud...ce qui me fais penser que ça " retréci " la chambre en chauffant

Re: groupement et température

MessagePosté: 19 Aoû 2020 23:06
par tireur fou 25
on a le problème en tuyauterie industrielle avec la vapeur; le métal se dilate dans toutes les directions. La circonférence augmente et le diamètre intérieur aussi. Mais ce sont des parois minces comparé à nos canons.
je pencherais pour une différence de régime vibratoire

Re: groupement et température

MessagePosté: 20 Aoû 2020 06:16
par JB 21
fifi25 a écrit:juste une question : un canon c'est un tube si le métal se dilate c'est dans toutes les directions donc logiquement il n'y a pas plus de raison que le diamètre INTERNE augmente que l'inverse...si ?

j'ai en mémoire une arme en 308 avec laquelle j'ai plus de mal à extraire quand c'est chaud...ce qui me fais penser que ça " retréci " la chambre en chauffant


Bonjour,

Chaque métal a son propre coefficient de dilatation. Celui du laiton est bien supérieur à celui de l’acier. Donc, pour une même température, la douille va se dilater beaucoup plus que la chambre.

De plus, la quantité de matière composant la douille est moins importante que celle du canon; pour une même quantité de chaleur, la température de la douille va s’élever beaucoup plus, si l’on s’appuie sur la formule « Q=mc delta t ».

La dilatation d’un solide agit dans toutes les directions. Mais l’effet le plus important s’observe sur sa plus grande dimension. Donc, dans le cas d’une chambre, en simplifiant et en admettant que la température soit homogène, la côte qui va le plus varier, outre sa longueur, sera sa circonférence, plus que son épaisseur. D’où l’augmentation de son volume interne.

Plus la taille est importante, plus l’effet est important.

JB. :salut:

Re: groupement et température

MessagePosté: 20 Aoû 2020 07:35
par cjclement
Bonjour,
Si le canon se dilate dans tous les sens le diamètre intérieur devrait diminuer, il y a resserrement sur le projectile, le projectile "flotte" moins mais perd en vitesse. Ais-je faux ?
Je parle au conditionnel !
Je n'ai pas mesuré les vitesses après un nombre si élevé de tirs.

Re: groupement et température

MessagePosté: 20 Aoû 2020 07:41
par grandveneur
tireur fou 25 a écrit:j'ai idée que le canon ne vibre pas de la même manière froid que chaud.


Je pense également , mais le phénomène devrait être plus marqué avec les canons plus fins type arme de chasse , hors ce n'est pas le cas , au contraire. De plus , nous constatons une amélioration de la précision , ce qui ne corrobore pas non plus avec une quelconque dilatation , avec ou sans resserrement du canon.

Je reviens à mon idée de contraintes dues à des différences de température dans le métal et qui influencent au départ négativement les oscillations du canon.

Re: groupement et température

MessagePosté: 20 Aoû 2020 09:41
par Bozo57
JB 21 a écrit:....
Plus la taille est importante, plus l’effet est important.

C'est justement ce que disait ma femme, en parlant d'un copain... pas tout compris... :clown: :humour:

Re: groupement et température

MessagePosté: 20 Aoû 2020 23:08
par jean-yves.c
Bozo57 a écrit:... pas tout compris... :clown: :humour:

Je pense que c'est mieux ainsi (pour toi). :mrgreen:

:salut:

Re: groupement et température

MessagePosté: 21 Aoû 2020 06:30
par JACQUEMET
cjclement a écrit:Bonjour,
Si le canon se dilate dans tous les sens le diamètre intérieur devrait diminuer, il y a resserrement sur le projectile, le projectile "flotte" moins mais perd en vitesse. Ai-je faux ?


Oui.

Re: groupement et température

MessagePosté: 21 Aoû 2020 07:00
par Chamois
pour la vitesse c'est moins évident à observer....

parce que à l'inverse la montée en température de la poudre provoque le contraire...

Pierre

Re: groupement et température

MessagePosté: 21 Aoû 2020 16:34
par tireur fou 25
un p'tit détail. effectivement le laiton se dilate plus que l'acier, et on a compris que l'alésage augmente avec la dilatation du canon........
la question devient : le projectile se dilate-il suffisamment pour non seulement compenser la dilatation du canon mais pour aller plus encore au contact en fond de rayures ?