Page 2 sur 3

Re: Vérification de l'étui après le million de rechargements

MessagePosté: 23 Sep 2019 06:34
par Kosmos
Merci pour vos réponses.

Après le recuit et un premier tir je ne procède qu'à du recalibrage partiel, et ce, sur des étuis de différentes marques.

Re: Vérification de l'étui après le million de rechargements

MessagePosté: 23 Sep 2019 07:51
par tom3886
Kosmos a écrit:Merci pour vos réponses.

Après le recuit et un premier tir je ne procède qu'à du recalibrage partiel, et ce, sur des étuis de différentes marques.


Tu fais un recuit avant de tirer avec tes étuis ?

Le recuit est déjà fait d'usine sur les étuis de qualité, c'est utile qu'après de nombreux tirs pour redonner de l’élasticité au laiton (pas avant 10 tir avec des étuis de qualité, voir beaucoup plus).

Re: Vérification de l'étui après le million de rechargements

MessagePosté: 23 Sep 2019 08:34
par bx19gt
Mes experiences :

- Un K11 qui casse les douilles apres 3 tirs. Probleme dimensionnel de chambre (et oui même sur des suisses ca arrive). Adaptation de la methode de rechargement et changement de poudre pour une plus lente : tenu + de 10 tirs
- Enfield N4 en 303B : plus de 15 tirs
- K31 en 30-284W : plus de 10 tirs (fissures du collet apparaissant apres 10 tirs sur certaines douilles)
- AR15 : recalibrage total : 8 tirs et mise au rebut des douilles sans bris
- Enfield N4 en 308W : plus de 10 tirs.
- 9 para et 38 special : reforme quand la douille se fissure

En general et en l''absence de signes annonciateurs de bris de la douille, je reforme les douilles au dela de 15 tirs estimant qu'elles ont fait suffisament d'usage.

Comme dit la tenue d'une douille depends de multiples facteurs : feuillure, charge, qualité de la douille. Il est donc difficile d'en faire une généralité.

Re: Vérification de l'étui après le million de rechargements

MessagePosté: 23 Sep 2019 08:36
par Cantius
gilles31 a écrit:
Cantius a écrit:On peut très bien avoir un Lee Enfield avec une tête de culasse à la bonne dimension...et des ruptures d'étuis...c'est le lot des armes tirant une cartouche à bourrelet, la feuillure se faisant sur celui-ci. :idea:

Tout à fait ; mais qd la feuillure est " large " ça n 'aide pas pour la longévité de l 'étui.


Quelle feuillure ? :idea:

Sur un Lee Enfield en .303 la feuillure se mesure sur l'épaisseur du bourrelet... :wink:

Sauf que, la profondeur de la chambre peut être telle que pour autant l'épaulement de l'étui peut être encore très loin de son point d'appui dans la chambre, causant une rupture de culot rapide, comme sur une arme tirant une munition à étui "bouteille" à gorge avec un excès de feuillure. :wall:

On peut très bien avoir un Lee Enfield avec une feuillure serrée...et des ruptures d'étuis au premier ou second tir. :wall:
Ca fait partie des joies du tir avec ce fusil anglais ! :mrgreen:

Re: Vérification de l'étui après le million de rechargements

MessagePosté: 23 Sep 2019 12:09
par chausey
Cela arrive aussi avec une carabine allemande récente en 300 win mag.


Feuillure ok bien sur puisqu'elle à franchit l'épreuve mais épaulement.....trés loin.Les étuis vont rarement au 3 ème rechargement.(un peu musclé,mais quand même....

Re: Vérification de l'étui après le million de rechargements

MessagePosté: 23 Sep 2019 13:21
par gomette
Kosmos a écrit:
Par prudence à partir de combien de tirs un étui doit-il être ou devrait-il être mis au rebut par sécurité même si tout va apparemment bien ?

Entre 1 et beaucoup.

Re: Vérification de l'étui après le million de rechargements

MessagePosté: 23 Sep 2019 14:12
par bbl56
Je crois me souvenir que Malfatti (ou Gheerbrandt ?) comptait en fonction du nombre de recoupes, remise à la bonne longueur lorsque l'étui s'est trop allongé, et qu'après 3, c'était rebut, ou au minimum grosse méfiance. C'est en tous cas ce que j'applique.

Re: Vérification de l'étui après le million de rechargements

MessagePosté: 23 Sep 2019 15:04
par Chamois
avec une bonne feuillure sur des étuis à gorge ça fonctionne très longtemps, plus de 10 fois. après tout dépend de la précision demandée.

avec des étuis à bourrelet comme on l'a déjà dit la feuillure se fait sur le bourrelet. donc on peut avoir une bonne feuillure et un chambrage de merde qui maltraite les étuis, ce qui peut occasionner des ruptures d'étuis assez rapidement.

donc on ne peut pas en tirer de généralité

Pierre

Re: Vérification de l'étui après le million de rechargements

MessagePosté: 23 Sep 2019 15:58
par C50
bbl56 a écrit:Je crois me souvenir que Malfatti (ou Gheerbrandt ?) comptait en fonction du nombre de recoupes, remise à la bonne longueur lorsque l'étui s'est trop allongé, et qu'après 3, c'était rebut, ou au minimum grosse méfiance. C'est en tous cas ce que j'applique.

C'est très certainement parfait sur le plan de la sécurité mais trop restrictif, sauf si vous êtes systématiquement en charge maxi avec des étuis capables de contenir bien plus de trois grammes de poudre.
Je n'applique même pas cela pour les .375 H&H (douille bouteille) de bonne marque et encore moins en douille droite .458 Lott dont les étuis Hornady supportent aisément une dizaine de tirs en charge élevée.
Cette histoire de longévité d'étui est, comme déjà écrit plus haut, dépendante de trop de paramètres pour en retirer une vraie moyenne. D'ailleurs d'un lot à l'autre dans la même marque on peut voir des différences. Par exemple RWS calibre 8 x 68 S. Des RWS anciennes qui tiennent le coup de façon étonnante, des récentes qui sont nettement moins résistantes :? .
Le tout tiré dans la même arme, même projo etc...
Alors, presque hors sujet puisque là j'entre dans le domaine des armes de poing (donc c'est pour papoter un peu), les .357 mag des années 70-80 : incroyable.
J'avais une boite de douille qui a commencé à perdre quelques unités après (là on ne va pas me croire !) ... cinquante rechargements à la charge presque maxi de Ba 5 (oui, Ba cinq :D ).

Re: Vérification de l'étui après le million de rechargements

MessagePosté: 23 Sep 2019 16:52
par gilles31
Cantius a écrit:
gilles31 a écrit:
Cantius a écrit:On peut très bien avoir un Lee Enfield avec une tête de culasse à la bonne dimension...et des ruptures d'étuis...c'est le lot des armes tirant une cartouche à bourrelet, la feuillure se faisant sur celui-ci. :idea:

Tout à fait ; mais qd la feuillure est " large " ça n 'aide pas pour la longévité de l 'étui.


Quelle feuillure ? :idea:

Sur un Lee Enfield en .303 la feuillure se mesure sur l'épaisseur du bourrelet... :wink:

Sauf que, la profondeur de la chambre peut être telle que pour autant l'épaulement de l'étui peut être encore très loin de son point d'appui dans la chambre, causant une rupture de culot rapide, comme sur une arme tirant une munition à étui "bouteille" à gorge avec un excès de feuillure. :wall:

On peut très bien avoir un Lee Enfield avec une feuillure serrée...et des ruptures d'étuis au premier ou second tir. :wall:
Ca fait partie des joies du tir avec ce fusil anglais ! :mrgreen:

C'est bien ça.

Re: Vérification de l'étui après le million de rechargements

MessagePosté: 23 Sep 2019 19:23
par verbatim
J'ai réussi à admettre qu'une .303 dans un Lee Enfield s'est fait pour chambrer, tirer, éjecter point. Ce n'est pas une cartouche qui est faite pour être rechargée à la base. C'est du militaire avec tout ce que ça impose. J ai acheté une tête de culasse d'un autre numéro mais ça sert trop. Par grave.
Bon l'important est de ne pas recalibrer intégralement, ça tue l'étuis. Un recalibrage partiel suffit largement. Tirer a seulement 600 m/s aide aussi a faire durer les étuis.
J arrive a faire durer mes étuis une dizaine de coup ainsi.
C'est comme ça, c'est pas négociable, mais les Lee Enfield, c'est trop beau ! :salut:

Re: Vérification de l'étui après le million de rechargements

MessagePosté: 23 Sep 2019 20:02
par miaou72
Kosmos a écrit:Après avoir rechargé à de nombreuses reprises des étuis de 8x57 et de 7x64 (cinq fois pour certains, voire plus pour d'autres, tout étant répertorié) et procédé à des inspections visuelles puis un passé un grattoir à l'intérieur afin de vérifier s'il n'y avait pas de crique, je commence à craindre question mauvaises surprises.

Je fais des rechargements raisonnables vérifié au chrono...

Par prudence à partir de combien de tirs un étui doit-il être ou devrait-il être mis au rebut par sécurité même si tout va apparemment bien ? Avec l"étirement difficile d'évaluer l'épaisseur du tremblement.

P.S : me suis déjà présenté suis un revenant


Le signale d'alarme c'est quand un étui se fissure. Le reste c'est de la branlette.

Re: Vérification de l'étui après le million de rechargements

MessagePosté: 24 Sep 2019 00:47
par C50
Effacé pour préserver la sensibilité de l'aimable membre (oups, j'ai écrit "membre", c'est choquant, encore du cul ) forêt tropicale .

Re: Vérification de l'étui après le million de rechargements

MessagePosté: 24 Sep 2019 08:24
par Cantius
verbatim a écrit:C'est comme ça, c'est pas négociable, mais les Lee Enfield, c'est trop beau ! :salut:


:bravo: :salut:

Re: Vérification de l'étui après le million de rechargements

MessagePosté: 24 Sep 2019 09:11
par forêt tropicale
C50 a écrit:Ma dernière expérience : DUREX. Heureusement, pas de recuit du collet. Ouf ! Mais trois semaines de repos pour réparer la fissure.


je ne vois pas le rapport , à part vôtre esprit tordu, ça ne peut faire rigoler que vous , il y a des sites où, vous pourrez allégrement vous faire du bien ,attention quand même le cœur parfois ne suit pas . :badpc: :twisted: