Tir canon froid suite le point de vue américain

Outillage, composants, technique, etc.

Modérateur: Equipe

Tir canon froid suite le point de vue américain

Messagepar Romanlleu » 06 Sep 2017 11:43

J’ai préféré ouvrir un nouveau post sur ce sujet puisque, comme promis hier, je souhaitais mettre en ligne des contributions américaines rapidement relevées dans la foulée sur quelques forums. Il me paraît que le sujet du tir à canon froid y est traité sinon de manière définitive du moins avec une réflexion qui permet quelques éclaircissements et avancées.
J’ajoute encore que cette interrogation m’est venue de ma pratique de la chasse à l’affût pour laquelle ce genre de condition est systématique. Je sais très bien que, pour le stand, certains tirent quelques balles avant le début d’une compétition etc. Là n’est pas le problème. Il s’agit ici de réfléchir sur le tir à canon froid lorsque celui-ci est obligatoire.
Il semblerait qu’on puisse dégager quelques constantes de prédiction pour des tirs à canon froid, d’après l’avis et l’expérience de certains tireurs américains dont vous trouverez quatre exemples ci-après. Il s’agit de tireurs s’engageant, pour l’un sous son vrai nom (donc ne craignant pas de mettre en jeu sa réputation en formulant son opinion) et, pour trois d’entre eux, en faisant état de leurs qualifications techniques indiscutables. J’ai indiqué l’adresse web où l’on peut retrouver leurs contributions, avec d’autres.
Pour être honnête, j’ai également trouvé quelques opinions assurant qu’à conditions constantes les causes des différences d’impact à canon froid ou canon chaud ne résidaient pas dans l’arme mais dans le tireur dont la précision se modifierait au bout de quelques tirs. J’avoue que pour ma part je ne suis pas convaincu par ce point de vue et je n’en ai donc pas fait une traduction. Cependant, pour ceux qui voudraient en prendre connaissance, je mets ici une adresse web où l’on peut en retrouver un exemple :
http://www.accuracy-tech.com/the-cold-bore-shot/
Voici donc les contributions relevées rapidement sur le web et qui me paraissent intéressantes.
https://www.quora.com/How-does-a-sniper ... first-shot
Matt Pickering, détenteur d’armes, impliqué dans les stratégies et les politiques étatiques et nationales relatives aux armes, instructeur […] :
De fait, les snipers s’entraînent à canon froid puisque c’est ainsi qu’ils devront habituellement tirer. Gardez présent à l’esprit que l’équipe de snipers doit demeurer en position de tir avec le canon découvert pendant plusieurs heures ou même pendant plusieurs jours avant de pouvoir presser la détente. Ils n'utilisent pas en effet d’accessoires de réchauffement. L’étui ne sert qu’à protéger l’arme le temps de parvenir à la position.
Une grande partie de leur entraînement consiste à apprendre comment se comporte un canon froid et à ajuster leur lunette afin de compenser la chute pour le tir à canon chaud lors du second tir (habituellement 1 clic en élévation avec une lunette à 1/8’’ de MOA). A longue distance, un canon chaud, après le second tir, peut engendrer une chute de plusieurs inches. L’entraînement à canon froid est la norme parce que nombre d’équipes de snipers tireront un ou deux coups au plus avant de changer de position ou d’avoir accompli leur mission.
Commentaire de ma part : je suis surpris par cette modeste élévation (1/8’’ MOA) qui indique une différence mineure. Je me demande en effet l’intérêt, dans le cadre d’un sniping, de prendre en compte une élévation qui modifie de 0,3 cm à 100 m et donc de pratiquement rien même à 3 ou 400 m, pour des tirs réputés être « central mass » la plupart du temps.
David Ng, chef de section d’infanterie […] section de tireurs de précision de la compagnie :
Vous vous entraînez pour cela au pas de tir.
Les snipers tiennent des carnets de notes, y reportant tout au sujet du tir, et après avoir tiré plusieurs milliers de cartouches dans toutes les conditions imaginables ils savent comment un canon froid affecte le projectile tiré. Ils ajustent si nécessaire.
Commentaire : il semble donc qu’il y ait des constantes pouvant engendrer des prédictions, puisque la prise en compte de milliers de tirs peut entraîner des « ajustements ». Rien de formalisé définitivement ici cependant, on peut en déduire que ces constantes sont dégagées pour lui-même par le travail de réflexion et d’observation du sniper. Des constantes relevées dans l’impact, par un tireur, pourraient-elles servir à un autre dans des conditions identiques (même arme, projectile, température etc.) ? Mystère.
http://www.sniperforums.com/forum/sop/1 ... mpeti.html
Jeffvn Senior Member :
Chaque arme réagit différemment avec un canon froid ou s’échauffant avec un tir continu. Je relève chaque tir de chacune des armes, relevant spécialement le tir à canon froid ainsi que les quatre ou cinq suivants. Quelques-unes de mes carabines affichent une différence de 1.0 à 1.5 MOA entre le moment où le canon est froid et celui où il devient chaud. Par « relever », j’entends écrire une description dans mon carnet de notes (par exemple CB .75 MOA gauche ; .25 MOA bas – pour dire que [le tir] à canon froid était en bas à gauche du reste du groupement)

Un invité du forum (du forum américain, bien sûr, N.D.T.) qui se révèle, dans un second post être un instructeur sniper d’un swat multi-juridictions :

Nombre d’armes, indépendamment de leur construction, tireront plus bas alors qu’elles sont froides parce qu’une vitesse légèrement diminuée dépendant du canon induira plus de chute due à l’échauffement qu’avec un canon chaud. Cela engendrera toujours une chute gravitationnelle un peu plus importante.
[…]
Avoir un excellent matériel est d’une grande aide, mais y mettre du sien et conserver les détails de chaque tir à canon froid est aussi important. Préparer le canon correctement est d’une égale importance. Nous enseignons aux snipers à nettoyer leurs armes tant qu’elles sont chaudes et à en enlever tout le cuivre. Puis à tirer deux coups pour encrasser le canon et les remettre dans leurs étuis prêtes à être utilisées. Nous avons réalisé que c’est cette procédure qui donne au tireur le plus de certitudes sur le premier tir avec un canon froid et le moins de différence avec le zéro atteint à canon chaud.

Commentaire : peut-être une bonne recette pour les chasseurs, compte tenu de la qualification de celui qui l’énonce, non ?
Romanlleu
Membre Confirmé
Membre Confirmé
 
Messages: 198
Images: 2
Inscription: 31 Oct 2010 15:41
Localisation: Provence

Re: Tir canon froid suite le point de vue américain

Messagepar FX » 06 Sep 2017 11:56

Oui théoriquement.
Maintenant, le sanglier réplique rarement et est tiré à des distances moindre.

Deux raisons de ne pas trop se prendre la tête (exception des chasseurs en montagne).
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
FX
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 24069
Images: 178
Inscription: 04 Sep 2004 08:39

Re: Tir canon froid suite le point de vue américain

Messagepar JC06 » 06 Sep 2017 12:07

Romanlleu a écrit:... j’ai également trouvé quelques opinions assurant qu’à conditions constantes les causes des différences d’impact à canon froid ou canon chaud ne résidaient pas dans l’arme mais dans le tireur dont la précision se modifierait au bout de quelques tirs. J’avoue que pour ma part je ne suis pas convaincu par ce point de vue et je n’en ai donc pas fait une traduction....

Moi, à l'inverse, j'en suis convaincu. C'est le drame que je vis lors de chacune de mes séances de tir à 200m, les dernières cartouches étant toujours les plus précises... :mrgreen:
JC06
Membre Vétéran
Membre Vétéran
 
Messages: 1300
Inscription: 02 Aoû 2011 23:39
Localisation: Nice 06

Re: Tir canon froid suite le point de vue américain

Messagepar Chamois » 06 Sep 2017 12:09

c'est bien un Troll..

Pierre
think out of the box
Avatar de l’utilisateur
Chamois
Membre Vétéran
Membre Vétéran
 
Messages: 15060
Images: 10
Inscription: 15 Mai 2003 16:16

Re: Tir canon froid suite le point de vue américain

Messagepar Romanlleu » 06 Sep 2017 12:52

FX a écrit:Oui théoriquement. Maintenant, le sanglier réplique rarement et est tiré à des distances moindre.Deux raisons de ne pas trop se prendre la tête (exception des chasseurs en montagne).

C'est vrai mais c'est pour le plaisir de la cogitation aussi. C'est vrai que sur du tir généralement à 180 m maxi ça ne change pas grand chose. En revanche, au stand ça peut avoir son importance. Et avec un surcroît de précision au stand on arrive devant le sanglier avec un surplus de confiance.
Romanlleu
Membre Confirmé
Membre Confirmé
 
Messages: 198
Images: 2
Inscription: 31 Oct 2010 15:41
Localisation: Provence

Re: Tir canon froid suite le point de vue américain

Messagepar Romanlleu » 06 Sep 2017 13:03

JC06 a écrit:C'est le drame que je vis lors de chacune de mes séances de tir à 200m, les dernières cartouches étant toujours les plus précises... :mrgreen:

Si ton arme a été zérotée "canon chaud", c'est normal que les dernières soient les plus précises, dans le cas où il y aurait effectivement une différence entre canon froid ou chaud.La solution serait, selon ces snipers, toujours si l'on admet que la différence de température engendre une variation:
1/ de déterminer la constance de la variation après de nombreux tirs (carnet de note)
2/ soit de zéroter canon froid (pour le chasseur par exemple)
3/ soit de zéroter canon chaud (tout en compensant sur le premier ou les deux premiers tirs) pour un tireur de stand dans le cas ou chaque tir compte (compétition).
La recette de l'instructeur SWAT peut être intéressante aussi,si elle est vérifiable dans la continuité.
Pour le reste, comme le MD le disait dans son post, c'est de la prise de tête mais, bon, nombre de hobbies le sont c'est presque consubstantiel.
Romanlleu
Membre Confirmé
Membre Confirmé
 
Messages: 198
Images: 2
Inscription: 31 Oct 2010 15:41
Localisation: Provence

Re: Tir canon froid suite le point de vue américain

Messagepar forêt tropicale » 06 Sep 2017 13:37

déjà tirer en tmd, connaitre tous les paramétres, ça peut être long, aprés en tld , la il faut des terrains de tir , ou stands c'est deja plus compliqué , si en plus prises de têtes supplémentaires , faire une provision d'upsa.
:think:
Tout ce qui est simple est faux
tout ce qui est compliqué est inutilisable PV
Avatar de l’utilisateur
forêt tropicale
Membre Vétéran
Membre Vétéran
 
Messages: 5486
Images: 51
Inscription: 26 Oct 2006 16:24
Localisation: entre air, terre et mer

Re: Tir canon froid suite le point de vue américain

Messagepar grandveneur » 06 Sep 2017 17:44

Romanlleu a écrit:Si ton arme a été zérotée "canon chaud", c'est normal que les dernières soient les plus précises, dans le cas où il y aurait effectivement une différence entre canon froid ou chaud.La solution serait, selon ces snipers, toujours si l'on admet que la différence de température engendre une variation:
1/ de déterminer la constance de la variation après de nombreux tirs (carnet de note)
2/ soit de zéroter canon froid (pour le chasseur par exemple)
3/ soit de zéroter canon chaud (tout en compensant sur le premier ou les deux premiers tirs) pour un tireur de stand dans le cas ou chaque tir compte (compétition).
La recette de l'instructeur SWAT peut être intéressante aussi,si elle est vérifiable dans la continuité.
Pour le reste, comme le MD le disait dans son post, c'est de la prise de tête mais, bon, nombre de hobbies le sont c'est presque consubstantiel.


Tout ça est vrai , il est préférable pour un chasseur de tester son arme à froid , cependant comme toujours entre la théorie et la pratique il y a de grandes différences.

A la chasse , le froid pour un canon peut varier entre +40°C et -40°C . En Afrique , par exemple , le canon sera après plusieurs heures de marche au soleil plus chaud "à froid" qu'après plusieurs tirs en climat tempéré.

Ne parlons pas du problème du tir en altitude et sous divers angles.

Quand on chasse en climat extreme , il est également de coutume d'adapter les charges des cartouches.

On peut voir d'ici la complexité de la chose , surtout si on veut tester tout ça dans son stand habituel et rechercher des constances.
grandveneur
Membre Vétéran
Membre Vétéran
 
Messages: 962
Images: 0
Inscription: 06 Sep 2014 16:23
Localisation: Germany

Re: Tir canon froid suite le point de vue américain

Messagepar miaou72 » 06 Sep 2017 18:12

Romanlleu a écrit:Et avec un surcroît de précision au stand on arrive devant le sanglier avec un surplus de confiance.


Le surplus de confiance pour tirer un sanglier en pleine course ne s'acquière surement pas avec ce genre d'entrainement.
Avatar de l’utilisateur
miaou72
Membre Vétéran
Membre Vétéran
 
Messages: 10537
Images: 33
Inscription: 09 Mai 2005 09:42
Localisation: chez Henriette du Mans

Re: Tir canon froid suite le point de vue américain

Messagepar Romanlleu » 07 Sep 2017 10:13

miaou72 a écrit:
Romanlleu a écrit:Et avec un surcroît de précision au stand on arrive devant le sanglier avec un surplus de confiance.


Le surplus de confiance pour tirer un sanglier en pleine course ne s'acquière surement pas avec ce genre d'entrainement.

Je ne parlais pas de battue. Dès l'ouverture du topic (voir plus haut) j'ai bien précisé que je chassais à l'affût (à l'approche également). Je cherche à placer la balle, donc dans des situations où la bête est statique ou relativement statique. Balancer un tir, en battue, "au coup d'épaule", sur une bête affolée qui gicle d'un bois avec tous les risques de la balle dégueulasse, plus les "bonnes" toxines que son état de stress lui fait sécréter pour qu'elles fassent du bien à notre organisme lors de l'ingestion de la venaison, ne m'intéresse pas. Par ailleurs, rassure-toi, j'ai entendu parler du sanglier courant et autres techniques d'entraînement.
Je parlais simplement de la confiance qui autorise à prendre la décision de tir parce qu'on sait qu'on est "dedans" avec une extrême précision.
Romanlleu
Membre Confirmé
Membre Confirmé
 
Messages: 198
Images: 2
Inscription: 31 Oct 2010 15:41
Localisation: Provence

Re: Tir canon froid suite le point de vue américain

Messagepar miaou72 » 07 Sep 2017 19:23

Tu les tires à 600 m les sangliers ? :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
miaou72
Membre Vétéran
Membre Vétéran
 
Messages: 10537
Images: 33
Inscription: 09 Mai 2005 09:42
Localisation: chez Henriette du Mans

Re: Tir canon froid suite le point de vue américain

Messagepar Romanlleu » 08 Sep 2017 10:50

miaou72 a écrit:Tu les tires à 600 m les sangliers ? :mrgreen:

L'extrême précision ça fait parfois la différence entre un tir foudroyant et un autre qui te fait rechercher à la nuit tombée une bête qui a eu la force de se remiser pour crever pendant des heures. Mais, tu sais, ce n'est que mon point de vue, je ne doute pas que, grand chasseur comme tu dois l'être, tu dois en avoir un plus pertinent. Et puis, vu l'ironie et la désinvolture de ta remarque, on se demande pourquoi on se casse la tête hein ? Tu fais peut-être partie des adeptes du "il risque plus que moi", non ?
C'est quand même malheureux, qu'encore une fois, à partir d'un topic technique ou informatif qui peut engendrer une discussion intéressante, certains, souvent les mêmes, interviennent avec les mêmes mauvaises tentatives de chambrage, sans rien apporter sur le fond, juste pour ramener la discussion au niveau du comptoir....
Romanlleu
Membre Confirmé
Membre Confirmé
 
Messages: 198
Images: 2
Inscription: 31 Oct 2010 15:41
Localisation: Provence

Re: Tir canon froid suite le point de vue américain

Messagepar miaou72 » 08 Sep 2017 19:45

Grand chasseur surement pas mais tireur suffisamment expérimenté pour savoir quand il y a enculage de mouche.
Avatar de l’utilisateur
miaou72
Membre Vétéran
Membre Vétéran
 
Messages: 10537
Images: 33
Inscription: 09 Mai 2005 09:42
Localisation: chez Henriette du Mans

Re: Tir canon froid suite le point de vue américain

Messagepar BangBang » 08 Sep 2017 20:14

Romanlleu a écrit:C'est quand même malheureux, qu'encore une fois, à partir d'un topic technique ou informatif qui peut engendrer une discussion intéressante, certains, souvent les mêmes, interviennent avec les mêmes mauvaises tentatives de chambrage, sans rien apporter sur le fond, juste pour ramener la discussion au niveau du comptoir....

+1
Merci Romanlleu pour le premier post, très complet et intéressant d'un point de vue technique.
Je n'y connais pas grand chose en chasse au canon rayé.
En ce qui me concerne, modestement, il répond aux interrogations que je me posais pour le réglage d'une arme de chasse d'un ami.
Vu l'ordre de grandeur des variations du point d'impact entre un canon froid et un canon chaud, j'en conclus qu'il n'y a pas besoin d'en tenir compte sur son arme à visée ouverte.
Image
Z'aime quand ça fait "boum". :lol:
Avatar de l’utilisateur
BangBang
Membre Vétéran
Membre Vétéran
 
Messages: 807
Images: 78
Inscription: 24 Nov 2008 16:24
Localisation: Guyane

Re: Tir canon froid suite le point de vue américain

Messagepar jpg111 » 09 Sep 2017 07:51

Merci pour ce post.
C'est curieux, car dans d'autres post, des tireurs déclaraient ne pas voir de différence entre le 1° tir et les suivants, or perso, je l'ai constaté sur pratiquement toutes mes armes ( suffisamment précises) équipées d'une lunette. Ce qui fait que je commençais à douter de mes capacités.
Ça me rassure (et m'instruis) de voir que les te en tiennent compte. J'ai toujours réglé mes armes de chasse sur la 1° balle, car je trouvais la différence suffisamment importante pour en tenir compte à la chasse si on veut foudroyer le gibier.
les libertés s'envolent, quand cela vous paraitra insupportable, il sera peut-être trop tard!
Avatar de l’utilisateur
jpg111
Membre Vétéran
Membre Vétéran
 
Messages: 1090
Inscription: 12 Avr 2009 12:17

Suivante

Retourner vers Rechargement, entretien, balistique (Armes rayées)

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: 270w, Pemsbok, pgarnier, PWR, Richard45 et 8 invités