PGM Ultima Ratio : rodage des canons

Tout sur les PGM et dérivés dont SALVA (jusqu'à 11-2011)

Modérateur: Equipe

Re: PGM Ultima Ratio : rodage des canons

Messagepar maboullette » 08 Sep 2021 18:02

bouc1234 a écrit:question posée à un ami qui connait bien ce sujet puisqu'il tire avec une arme custom :

ce qui use c'est la fréquence des tirs (échauffement violent du canon) et l'emploi de poudres double base (température de combustion plus élevée)

selon ses sources, des lots de carabines de tireurs d'élite ont été testées en gendarmerie : 12 rodées selon procédé (patch, écouvillon, nettoyage), 12 utilisées directement sans rodage

verdict : aucune différence notable en terme de précision

2 autres tireurs dans mon club ont "rodé" leurs armes durant une période infinie, ils auraient sans doute mieux fait d'apprendre la technique

l'un d'entre eux avait une 22-250 : 600 tirs de rodage! autant dire que le canon était déjà bien usé après!



En gendarmerie ils ne font pas du benchrest... donc c'est assez compliqué à savoir si une rodée tire mieux qu'une pas rodée ..Ensuite, il y a la qualité du tireur (pour avoir vu les prouesses du GIGN en démonstration à Satory quand j'étais en Gendarmerie en 1984 lors de la visite de Charles Hernu, j'ai tendance à penser qu'ils sont plutôt bons ! :D ) Ensuite il y a la cartouche...
Même en utilisant les cartouches qui vont bien ils auront des bons résultats avec les deux c'est indiscutable, c'est l’intérêt d'acheter un PGM !
Mais ça ne vaudra probablement pas une cartouche faite Maison ...
Ensuite il y a la lunette, il n'ont pas de gros grossissements ... Même avec une très bonne lunette il ne verront pas les mm à 200m ... moi je vise mon petit point que je surcharge au marqueur pour mieux le voir (j'ai la vue qui baisse !)

Voilà ce que ça donne dans mon UR en 308 à 200m Image

J'ai effectué un rodage sur 120 cartouches mon but était d'optimiser mon canon en précision et surtout en longévité ...
il n'a pas encore beaucoup tiré 600 au compteur environ... (si je compte en bidon de poudre ) donc pour la longévité ? nous ne nous y sommes pas encore pour s'en apercevoir ... pour ce qui est de la précision ... je ne me plains pas c'est ce que je fais en règle générale si je ne lâche pas une merdasse si on a pas de tempête ... par contre coté tireur, lui, c'est assez régulièrement qu'il tire une balle 1,5 cm plus loin qu'il ne devrait ... :oops:

Pour résumer, les gendarmes ne cherchent pas à sodomiser les diptères, ils possèdent un outils d'origine qui est parfaitement adapté à leurs missions , donc pas besoin pour eux de procéder à un rodage fastidieux pour ne pas voir la différence ... pour ce qui est de la longévité du canon, je pense que c'est le dernier de leurs soucis ... les contribuables se feront un plaisir de leur en offrir un tout neuf quand ils en auront un au bout du rouleau !
Avatar de l’utilisateur
maboullette
Membre Vétéran
Membre Vétéran
 
Messages: 1035
Images: 149
Inscription: 09 Juin 2004 13:19
Localisation: Haute Normandie

Re: PGM Ultima Ratio : rodage des canons

Messagepar Chamois » 08 Sep 2021 18:40

J ai du mal à comprendre comment on peut rôder un Canon sans dissoudre le cuivre.

Pour ce qui est de la precision des manufacturees on a du mal à faire mieux avec de la rechargée.

Pour la longévité des tubes c est pas pour rien si on a introduit le carnet de tir car si il est rempli correctement en cas de mutation le successeur sait à quoi s attendre.

Sans compter qu il vaut mieux changer le tube avant qu il perde toute precision, quand un canon lâché il ne prévient pas et il vaut mieux que ça se produise pas en opération.

A bon entendeur...

Pierre
think out of the box
Avatar de l’utilisateur
Chamois
Membre Vétéran
Membre Vétéran
 
Messages: 17658
Images: 10
Inscription: 15 Mai 2003 17:16

Re: PGM Ultima Ratio : rodage des canons

Messagepar roberto tanguy » 08 Sep 2021 21:31

Bonjour,

Jusqu’en 2000 il y avait cette huile le 0-158 lubrifiant, lot février 1985 ; huile anticorrosive 9-192 lot 1988 ; le XC-50 pour Famas cette huile est un peu corrosive ; mais depuis il y a d’autres produits, et maintenant l’administration a tendance utiliser des produits qu’on trouve dans le commerce. Je ne sais pas l’huile des Lots 1985 1982 il y a une date de péremption ?


1FDDB82C-11DC-4754-81DB-8108406E67E8.jpeg
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
roberto tanguy
Membre Vétéran
Membre Vétéran
 
Messages: 1472
Images: 28
Inscription: 29 Oct 2005 21:35

Re: PGM Ultima Ratio : rodage des canons

Messagepar maboullette » 08 Sep 2021 22:19

Chamois a écrit:J ai du mal à comprendre comment on peut rôder un Canon sans dissoudre le cuivre.

Pour ce qui est de la precision des manufacturees on a du mal à faire mieux avec de la rechargée.

Pour la longévité des tubes c est pas pour rien si on a introduit le carnet de tir car si il est rempli correctement en cas de mutation le successeur sait à quoi s attendre.

Sans compter qu il vaut mieux changer le tube avant qu il perde toute precision, quand un canon lâché il ne prévient pas et il vaut mieux que ça se produise pas en opération.

A bon entendeur...

Pierre


:D Nettoyer et "désencuivrer" un canon sont deux étapes qui se succèdent ... pour un rodage l'une ne va pas sans l'autre quand le canon est propre que l'on a viré le carbone et tous les imbrûlés, et que le canon est dégraissé (au nettoyant frein ou avec au autre solvant), la solution ammoniaquée "aqueuse" peut s’attaquer facilement au cuivre déposé sur sa surface ... si le cuivre était sous une couche de gras la solution ammoniaquée aurait beaucoup plus de mal à atteindre le cuivre ...

Quand on rode son canon, on le nettoie puis on le décuivre ( au début à chaque tir... puis tous les 2 puis tous le 4 etc...
quand l'intérieur du canon est nickel, la balle qui passe dans le canon rabat le métal de façon microscopique pour niveler et améliorer la surface de contact ... le métal se "ressoude" métal sur métal sans cuivre intercalaire ... par la suite il ne sera plus facilement arraché lors des tirs ... ce qui prolonge la vie du canon.

Après chacun est libre de rôder ou de ne pas rôder son canon ... et ce sur le nombre de coups qu'il juge nécessaire ou utile ... ce n'est pas facile à appréhender, je le concède volontiers, mais pour avoir eu sous les yeux les photos prisent au microscope des surfaces de contact des pièces mécaniques lors d'essais moteurs, en transposant, je pense avoir une bonne vision de ce qui peut se passer au niveau de la surface interne du canon... :D

je n'aie pas les moyen d'acheter plusieurs canons et de les découper pour les photographier à différents stades ... et de comparer entre rodé et non rodé ... je me fie à mon bon sens ... au pire, ça ne changera pas grand chose ... mais ce n'est pas non plus une corvée énorme, elle ne dure pas trop longtemps ...
Avatar de l’utilisateur
maboullette
Membre Vétéran
Membre Vétéran
 
Messages: 1035
Images: 149
Inscription: 09 Juin 2004 13:19
Localisation: Haute Normandie

Re: PGM Ultima Ratio : rodage des canons

Messagepar azur » 08 Sep 2021 22:46

maboullette a écrit: quand l'intérieur du canon est nickel, la balle qui passe dans le canon rabat le métal de façon microscopique pour niveler et améliorer la surface de contact ... le métal se "ressoude" métal sur métal sans cuivre intercalaire ... par la suite il ne sera plus facilement arraché lors des tirs ... ce qui prolonge la vie du canon.

Avec un canon broché, olivé ou forgé? :think:

Après chacun est libre de rôder ou de ne pas rôder son canon ... et ce sur le nombre de coups qu'il juge nécessaire ou utile ... ce n'est pas facile à appréhender, je le concède volontiers, mais pour avoir eu sous les yeux les photos prisent au microscope des surfaces de contact des pièces mécaniques lors d'essais moteurs, en transposant, je pense avoir une bonne vision de ce qui peut se passer au niveau de la surface interne du canon... :D

Quand on parle de rodage (par exemple sur un moteur à explosion), on parle de 2 pièces de dureté pas trop différentes qui frottent l'une contre l'autre et toujours de la même façon. Il y a donc une amélioration réciproque de l'état de surface.

Dans ce que tu expliques concernant les canons, le terme "rodage" me semble impropre car je doute qu'on tire plusieurs fois la même balle dans le même canon... Ajouté au fait que la dureté de la balle étant largement inférieure à celle du canon, j'ai du mal à voir comment la balle pourrait "ressouder" l'acier!

L'arrachage de l'acier dans les canons (qui commence toujours du coté de la chambre, là où la balle est la plus lente) est d'abord la conséquence de la combustion de la poudre (qui modifie chimiquement la structure de l'acier, en commençant par la prise de rayures, ce qui le fragilise assez pour le rendre sensible au passage de la balle) et dépend très largement du type de poudre, de la pression développée et de la cadence des tirs.

je n'aie pas les moyen d'acheter plusieurs canons et de les découper pour les photographier à différents stades ... et de comparer entre rodé et non rodé ... je me fie à mon bon sens ... au pire, ça ne changera pas grand chose ... mais ce n'est pas non plus une corvée énorme, elle ne dure pas trop longtemps ...

Corvée énorme ou pas... en l'absence de preuves tangibles d'un résultat avéré sur la précision et/ou la durée de vie, je m'en passe très bien! :roll: et je ne suis pas le seul!!!
Le simple changement de recette de chargement ou de cadence de tir peut faire varier la durée de vie du canon du simple au double... mettre en évidence de façon irréfutable le gain d'un éventuel "rodage" me semble ambitieux!
Association française de Precision Rifle
Image
Tout le monde savait que c'était impossible, est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!
Avatar de l’utilisateur
azur
Membre Vétéran
Membre Vétéran
 
Messages: 14191
Inscription: 14 Avr 2015 08:27
Localisation: Aube

Précédente

Retourner vers PGM - URS

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité